Vocal Music


Fragments by José Augustinho Baptista for mezzo-soprano, viola and harp
Premiere March 13th, 2011 – De notre mort

Ensemble Opus Neuf : Séverine Etienne-Maquaire, mezzo-soprano, Eloise Labaume, harp, Mathilde Vittu, viola

Il est tard maintenant.
Nul ne répond aux lettres que j’ai écrites et jetées à la mer quand j’ai pensé qu’un jour tu serais comme ce marin qui dans un songe ancien bénissait son fils et ensuite partait sur les ailes de l’albatros.

Il est tard maintenant.
Nul ne répond à la musique ténébreuse de mes poings frappant la chaise vide, la table, les feuilles en blanc où une parole unique s’approche en maniant ses armes – trois lettres, trois signes de feu.

Il est tard maintenant.
Nul n’appaise les fleuves déchaînés au fond de mes yeux, quand je pense aux vers, aux viscosités qui te cherchent et pénètrent le satin.

José Augustinho Baptista


Ohne Grenze… verlassen
, homage to Mahler’s 4th symphony, for eight interpreters.

Premiere during the concert Gustav Mahler o la voce della rinascita, Teatro Sociale, Bergamo, Italy, November 26, 2011
Texture Ensemble, Ljuba Bergamelli, soprano, Pierre Hoppé, conductor

Le récit mahlérien est une des merveilles de ce monde et son mystère ne cesse pas de hanter les esprits.

Je me suis laissée emporter également par le flot d’une musique qui semble défier toute objectivité en se déployant d’une façon difficilement prévisible mais aussi organique.

Epique? Tragique? Romanesque? Nul genre ne pourrait contenir la profusion de l’art du maître viennois.

Réminiscence? Mystique? Théâtre des masques? Conte fantastique? Le mystère Mahler n’a pas perdu de son intensité et nous garde captifs.

Trêve: Music for mezzo-soprano, viola and harp, 2011 (excerpt). Ensemble Opus Neuf